agence méditerranéenne de développement artistique et conseil en programmation







PABLO MÁRQUEZ,
souvenirs

Stacks Image 1508
A Paris en 1992 © Philippe Pariggi
Stacks Image 1525
Concert en 1989 à Radio France © DR
Stacks Image 1535
Concert à Dübendorf (Suisse) en 1995 © DR
Stacks Image 1552
Concert à Tokyo en 1989 © DR
Stacks Image 1574
Avec Cristina Azuma, grande guitariste brésilienne © DR
Stacks Image 1586
Avec Shin-Ichi Fukuda, Tokyo 1989 © DR
Stacks Image 1594
A Royaumont 2000 © Gilles Abegg
Stacks Image 1916
A Buenos Aires en 2007 © Juan Hitters
Stacks Image 1602
A Beyrouth en 2012 © Catherine Peillon
Stacks Image 1610
Avec Zad Moultaka à Beyrouth en 2012 © Catherine Peillon
Stacks Image 1618
Avec Susanna Mälkki et l'orchestre Philharmonique de Radio France, répétition de Chemins V
de Luciano Berio Paris, 2012 © Gilles Abegg
Stacks Image 1626
Avec Oscar Strasnoy, répétition, Paris, 2012 © Gilles Abegg
Stacks Image 1639
Ma guitare à douze cordes © Catherine Peillon
Stacks Image 1652
A Montréal avec Lorraine Vaillancourt, 2012 © Catherine Peillon
Stacks Image 1662
A Bâle, Musik-Akademie, 2013 © Catherine Peillon
Stacks Image 1670
A Bâle, Schola Cantorum, 2013 © Catherine Peillon
Stacks Image 1678
Avec Anja Lechner, Munich, 2011 © Gilles Abegg
Stacks Image 1690
Chez Gilles Abegg, avec sa guitare, 2003 © Gilles Abegg

Défricheur de répertoires audacieux, à l’aise autant dans les œuvres anciennes que dans la riche littérature des XXe et XXIe siècles, ou bien encore dans la musique traditionnelle argentine, Pablo Márquez est l’un des guitaristes les plus sensibles et les plus doués de l’actualité. Son intelligence musicale et sa technicité hors pair en font un créateur recherché par les compositeurs vivants.
Il a travaillé en collaboration avec Luciano Berio, Mauricio Kagel et György Kurtág. Pierre Boulez l’invite, à l’occasion du 70e anniversaire de Berio, à jouer la Sequenza XI du compositeur italien, œuvre dont il devient l’interprète privilégié. Il interprète également Chemins V pour guitare et orchestre de chambre, œuvre dérivée de la Sequenza. Il a créé des œuvres de Moultaka, Essyad, Maresz, Mantovani, Lazkano, Ibarrondo, Pécou, Strasnoy, Torres Maldonado, Fiszbein, Kampela, Beytelmann, Tanada, Park, Dazzi, Naón et Ortega Miranda, entre autres. Il a été en résidence plusieurs fois à l’Abbaye de Royaumont, notamment en 2003 pour le projet Figures Argentines, en compagnie de Dino Saluzzi et Gerardo Gandini.
Ses enregistrements pour ECM New Series, Kairos et Naïve ont reçu de nombreuses récompenses, tels le Grand Prix du Disque de l’Académie Charles Cros, le Prix Amadeus, RTL Classique d’Or, deux de ses disques ont été désignés «meilleur CD de musique ancienne» par le Neue Musik Zeitung en Allemagne et «meilleur CD de musique classique de l’année» par Readings en Australie.
Pablo Márquez enseigne à la Musik-Akademie de Bâle. Il a reçu à Buenos Aires le Prix Konex en reconnaissance de l’ensemble de sa carrière et est depuis 2006 Citoyen Illustre de la Ville de Salta.

Pablo Márquez en quelques dates

1967 . Naissance à San Pedro de Jujuy, Argentine
1973 . Sa famille déménage à Salta
1977 . Commence ses études de guitare avec Graciela Lloveras à l’Escuela de Música de Salta
1980 . Premier concerto avec orchestre (Vivaldi) à Salta. Elève de Cuchi Leguizamón au Colegio Nacional
1982 . Premier récital à l’Universidad Nacional de Salta, premières émissions de radio.
1985 . Etudes à Buenos Aires avec Jorge Martínez Zárate et Eduardo Fernández.
1985 . Remporte son premier concours à Mar del Plata
1986 . 1er Prix Concours du Círculo Guitarrístico Argentino
1987 . 1er Prix à l’unanimité aux concours internationaux « Villa-Lobos » à Rio et de Radio France à Paris / Master-classes avec Rosalyn Tureck
1988 . Lauréat du Concours de Genève / premiers concerts professionnels (Porto Alegre, Naples, Madrid)
1989 . Première tournée au Japon / Le violoniste Sergiu Luca l’invite, après l’avoir entendu à la radio, à faire son début aux Etats-Unis dans la saison de la Da Camera Society de Houston. Il y retournera pendant 10 ans et partagera la scène avec d’importants musiciens venus de tout le monde.
1990 . Lauréat du Concours « Tárrega » de Benicassim
1991. Création du Percussion Study I d’Arthur Kampela à Radio France
1992 . Parution de son premier disque (production indépendante)
1993 . Lauréat du Concours de l’ARD à Munich
1994. Master-classes avec Ferenc Sebök / rencontre avec Pierre Boulez
1995 . Sequenza de Berio avec l’EIC pour le 70ème anniversaire de Luciano Berio
1996 . Retour en Argentine, premiers arrangements de musique traditionnelle argentine
1997 . Professeur au CNR de Strasbourg / rencontre Dino Saluzzi et György Kurtág
1999 . Rencontre avec Luciano Berio / Parution de Piazzolla (HM) avec Cécile Daroux / Premio Konex révélation à Buenos Aires
2000 . Début au Teatro Colón de Buenos Aires / Intégrale des suites pour luth de Bach à Strasbourg
2002 . Création de Chañaral d'Ortega Miranda à l’Ircam et d’Ahmed Essyad
2003 . Parution de Corazonando, Música de Salta (Epsa) / Résidence « Figures argentines » à Royaumont avec Dino Saluzzi et Gerardo Gandini / Rencontres avec Anja Lechner et Manfred Eicher, qui l’invite à enregistrer chez ECM
2004 . Création d’Underground d’Oscar Strasnoy à l’Auditorium du Louvre / tournée au Japon / création de Sul Segno de Yan Maresz avec l’EIC
2005 . Professeur à la Musik-Akademie de Bâle / Rencontre avec Mauricio Kagel / créations de Torres Maldonado, Fernando Fiszbein, Ramón Lazkano, Félix Ibarrondo et Cheol-ha Park
2006 . Tournée européenne avec Dino Saluzzi / Concertgebouw d’Amsterdam / création de Thierry Pécou
2007 . Parution de Narváez (ECM) / Chemins de Berio avec le Philharmonique de Radio France et Josep Pons, Festival d’Aix avec l’EIC et Susanna Mälkki (A Fuoco de Francesconi) / créations de Gualtiero Dazzi et Arthur Kampela
2008 . Parution de Francesconi (Kairos) avec l’EIC et Susanna Mälkki (Grand Prix du Disque Charles Cros et Prix Amadeus), création de Calvario de Zad Moultaka à Royaumont, créations de Strasnoy (Quodlibet), Mantovani (L’enterrement de Mozart), Luis Naón (Aliados Invisibles II) et Gustavo Beytelmann (Al declinar el día)
2009 . Parution d'Ibérica (Naïve) avec Anne Gastinel / festivals d’Aix et d’Avignon / création de l’Octuor concertant de Fuminori Tanada avec l’Itinéraire et Mark Foster, / création d’Eco d'Oscar Strasnoy au Festival des Arcs
2010 . Salüt für Caudwell de Lachenmann avec Stephan Schmidt / créations espagnole et allemande de A fuoco de Francesconi avec le Plural Ensemble de Madrid et Fabián Panisello / invité d’honneur des Victoires de la Musique Classique
2011 . Baden-Baden Philharmonie avec Pavel Baleff / création de Saisons de Zad Moultaka avec l'ensemble Accroche Note
2012 . Création d’Hanbleceya de Zad Moultaka concerto pour guitare et ensemble avec le NEM et Lorraine Vaillancourt / Festival Présences (Chemins de Berio avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France et Susanna Mälkki)
2013 . Rencontre de Peter Eötvös / dirige l’Orquesta Juvenil de Salta / tournée au Japon
2014 . Parution de Calvario, pour guitare et ensemble de Zad Moultaka (Œuvre par œuvre, l'empreinte digitale)
2014 . Parution de Hanbleceya de Zad Moultaka, concerto pour guitare et ensemble avec le NEM et Lorraine Vaillancourt (Où en est la nuit, l'empreinte digitale / Quobuzissime),
2015 . Parution el Cucchi bien temperado de Leguizamón (ECM)