agence méditerranéenne de développement artistique et conseil en programmation

biographie
Après des études de philosophie, et diverses expériences (enseignement, journalisme, écritures), Catherine Peillon, immergée depuis toujours dans le monde mythologique et musical, fonde en 1989 le label de disques l'empreinte digitale. De la musique ancienne à la musique contemporaine, des musiques de transmission orale aux traditions urbaines, le fil conducteur est celui de l’exigence, de la découverte et de la création. Elle a travaillé ainsi à la révélation de nombreux artistes singuliers : Cristina Branco, Katia Guerrero, Juan Carmona, Manu Théron, Pietra Montecorvino … Elle continue aujourd’hui à assumer la direction artistique du label en se consacrant en particulier à la musique contemporaine. Elle participe dès l’origine à l’aventure de la revue littéraire et de débats d’idées centrée autour des deux rives de la Méditerranée La Pensée de midi (éditée chez Actes Sud) à laquelle elle collabore régulièrement et dont elle a coordonné deux numéros : Mythologies méditerranéennes (2007) et Les Chants d’Orphée, musique et poésie (2009). Elle développe depuis huit ans de nombreux projets en étroite collaboration artistique avec le compositeur Zad Moultaka. Dans le domaine photographique et des arts visuels, elle a longtemps travaillé sous pseudonyme (Jules Geai) puis a choisi de signer sous son nom à partir de 2007. Elle prépare aujourd'hui plusieurs publications littéraires (Lettre à Xenos, Vivant, Le Grand Tomple), expositions, art vidéo, livret d'opéra et écriture pour le théâtre (Hélène et les nuées) et réalise actuellement son premier film "Amers lointains".