agence méditerranéenne de développement artistique et conseil en programmation

Ziya Azazi Dervish

DERVISH

Avec ses créations Ziya Azazi exploite l’espace, trangresse les limites mentales et physiques de la tradition des derviches tourneurs et invente une nouvelle forme. Ses créations sont l’expression de l’énergie extraordinaire et joyeuse de Ziya Azazi, un lieu de progression de l’âme... Ziya Azazi nous entraîne dans un univers mystique, de transe et de beauté, jusqu’au bout du vertige.

DERVISH
solo en deux parties
Rituel à la fois antique et moderne, il met en scène la progression de l’âme.. L’énergie extraordinaire de Ziya Azazi nous entraîne dans cet univers mystique, où la beauté et le tournoiement jusqu’au bout du vertige, conduisent à la transe. Le danseur déploie l’espace, transgresse les limites mentales et physiques de la tradition des derviches tourneurs d’Anatolie et crée une nouvelle écriture chorégraphique.



Première partie : AZAB

C’est une petite histoire de la transformation de l’être, qui s’exprime à travers l’exaltation de la vitesse, de la tension et de l’émotion.Dans le soufisme, l’homme doit passer par plusieurs étapes pour enfin se retrouver. D’abord, il doit apprendre les règles pour trouver son chemin. La première partie d’Azab est faite de structures improvisées et d’acrobaties. La danse traditionnelle et la danse contemporaine montrent la quête de l’homme ainsi que sa lutte contre la mort, la peur, les confusions et l’ignorance. L’expression de ses sentiments est soutenue par les sonorités de la musique soufie, les percussions répétitives et la musique électronique.. Après avoir trouvé son chemin, l’homme montre ses aptitudes, son savoir-faire par la répétition de ce qui a été accompli dans le soufisme par le tournoiement. Azab illustre les efforts nécessaires pour parvenir, en plus du tournoiement, à réaliser des boucles avec le corps en position horizontale. C’est ce que montre la seconde partie d’Azab : L’homme est à la recherche de la vérité mais pour cela il doit franchir les étapes. C’est en passant par le chemin de la passion qu’il trouvera la vérité.

Deuxième partie : DERVISH IN PROGRESS

L’homme trouve la vérité sur son chemin en passant par les étapes d’Azab. Mon chemin est celui de la joie et de la répétition, le tournoiement jusqu’à l’extase. Ma présence sert de médium pour découvrir cette magie. Les trois jupes de mon costume intensifient cette démarche ; elles deviennent des personnages centraux qui illuminent par la diversité des couleurs, des formes et de l’énergie qui signifie la joie. Cette métamorphose dynamique représente une nouvelle forme artistique de la danse traditionnelle des Soufis. Le derviche tourneur se matérialise et atteint le stade de la pureté.
Ziya Azazi danse/ chorégraphie Ischiko costume Germano limite design de lumière Uwe Felche (1er partie) Mercan Dede (2ème partie) musique